Pendant des années, sur mon ancien site, cette toile a été affichée sous le titre « la jeune fille au chaton » de Jean-Baptiste Perronneau. Personne, à aucun moment, ne m’a signalé que je m’étais trompé et qu’il s’agissait en fait de « la toilette » de François Boucher… C’est dur, d’être ignoré par des incultes…
Bref. Je passe l’éponge, mais c’est bien parce que c’est vous.
François Boucher, l’une des principales figures du style « rococo » (Siffredi) du XVIIIe siècle, représente ici une jeune fille dans son boudoir, le jupon relevé sur la cuisse (brrrr), en train de réajuster sa jarretière en regardant sa dame de compagnie (sorte de boniche pour fille de bourges de l’époque).
En cette période libertine, Boucher est considéré comme le maître de l’érotisme, et ce genre de toiles est un peu le YouPorn de l’époque. Combien de jouvenceaux acnéiques n’ont-ils pas ajouté à l’oeuvre leurs touches personnelles de pigments blancs en s’astiquant le pinceau devant le genou de la belle…

 


Cliquez pour voir la version en Braille : http://syl20-dong.net/2020/07/11/la-toilette-francois-boucher-braille/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.